photographies

Vidéaste de profession, François Guillement aime les paysages horizontaux. Il recherche à la surface de l’eau et dans les nuages, la matière qui anime ses compositions. Il capte les lumières tourmentées, qui parfois se reflètent sur l’océan ou sur la Loire.

Il photographie la cohabitation de la nature et du passé ouvrier nantais. Les bords de Loire sont à la fois une coulée verte qui pénètre l’agglomération, et une coulée industrielle où étaient installés les quais de déchargement et de grosses usines. Parfois, la végétation se développe grâce à l’état d’abandon des lieux. Ce paradoxe est au centre de son univers.

Il utilise un reflex numérique classique pour des paysages tirés en grands formats, mais aussi son téléphone, pour des formats carrés plus petits.


Voir les galeries de Photos